Augustin Thierry, de Blois à Orléans

Hier, lundi 23 avril, les quatre fonds Augustin Thierry conservés à Blois ont été transférés à l’IRHT (Antenne Augustin Thierry, à Orléans) en vue de leur numérisation.

Grâce à la collaboration des diverses institutions, tout s’est très bien passé (merci à Bruno Guignard, de la Bibliothèque Abbé Grégoire, à François Lafabrié, du Château, à Élodie Taupin, des Archives municipales, et à Tifenn Hamonic, des Archives départementales).

Et surtout merci à Gilles Kagan (ici au Château), qui m’a accompagnée dans cette tournée blésoise.

La tournée s’est achevée par les Archives départementales, où nous attendait Tifenn Hamonic, et où est conservé le fonds le plus important (en terme de volume).

Voilà, tout tient dans le fourgon de l’IRHT. Les fonds quittent Blois direction Orléans.

Entretemps, Giorgia Vocino finissait tout juste le récolement du dernier dossier aux AD.

Le projet va pouvoir entrer dans sa nouvelle phase : la photographie, supervisée par Gilles Kagan à l’IRHT. Durée : 2 mois. Pendant ce temps, Giorgia Vocino et moi allons travailler sur l’établissement du texte des Récits des temps mérovingiens en vue de leur édition.

 


Aude Déruelle

Aude Déruelle est professeur de littérature du XIXe siècle à l'Université d'Orléans.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.