Photographie

Il n’existe pas de photographie d’Augustin Thierry. Des gravures, mais pas de photographie. Une photographie circule sur Internet mais elle est due à une identification fautive sur un album disponible sur Gallica, et où Augustin est confondu avec son frère Amédée (dont il existe d’ailleurs plusieurs clichés, et un tableau réalisé par Gérôme, conservé au Château de Blois)  – erreur signalée à la BnF, et à présent corrigée. Pas de tableau non plus d’ailleurs, celui d’Henry Scheffer, légué à son frère Amédée d’après le testament d’Augustin, ayant disparu dans l’incendie de la maison d’Augustin Augustin-Thierry, le petit-neveu, en 1947. Il existe donc très peu de représentations de l’historien aveugle, alors que les hommes de lettres, les savants, les hommes politiques, les hommes en vue, donc, se faisaient tous tirer le portrait, et ce dès les années 1840.

Les images d’Augustin Thierry, ce sont donc d’abord celles de ses manuscrits, qui sont rarement de sa main, autre forme de médiation. En ce moment, à l’IRHT (antenne d’Orléans), les divers fonds blésois d’Augustin Thierry sont pris en photo, première étape de la numérisation.

C’est Malik Nejmi qui s’en occupe. Le voici au travail.

Dès que nous aurons les photographies, la 2e phase du programme ArchAT pourra commencer.


Aude Déruelle

Aude Déruelle est professeur de littérature du XIXe siècle à l'Université d'Orléans.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.