Présentation

ArchAT

Les finalités d’ArchAT relèvent de deux approches complémentaires : d’une part une finalité d’ordre scientifique, qui vise à explorer la méthode de Thierry et les sources de ses œuvres, en les replaçant dans le double contexte, biographique et épistémologique, de sa cécité et du renouveau des études historiques en France à cette époque ; d’autre part une finalité d’ordre patrimonial, qui vise à mettre en valeur un patrimoine archivistique conservé à Blois, mais très peu connu.
Actuellement, les archives d’Augustin Thierry sont dispersées sur plusieurs sites à Blois (Archives départementales 41, Archives municipales, Bibliothèque Abbé Grégoire, Château de Blois) ; cette conservation aléatoire résulte de donations successives dans le second XXe siècle par la famille Augustin-Thierry. L’un des objectifs d’ArchAT est donc de permettre la réunion virtuelle de ces fonds par leur numérisation et de faciliter ainsi leur accès par leur mise en ligne. Ce processus suppose leur description précise, ainsi que l’identification des divers secrétaires de Thierry qui ont servi de mains à l’« Homère de l’histoire » (Chateaubriand). Ces archives d’un aveugle se signalent par leur caractère particulier. L’ensemble comporte des cahiers mêlant des objets divers qu’il faudra répertorier : brouillons, projets, sources, notes de lectures, correspondances, voire ordonnances médicales. ArchAT a en outre pour objectif d’établir une édition critique et génétique des Récits des temps mérovingiens, livre d’histoire de nombreuses fois réédité au XIXe siècle, qui a contribué à forger nos représentations du haut Moyen Age, et dont aucune édition critique n’existe à ce jour.